financement de la mise en œuvre de la Continuité d'Activités

Le point de vue "assurances"

La mise en œuvre des plans de continuité d'activités nécessite la mobilisation de moyens financiers.

 En effet, pour permettre maintenir actifs les processus vitaux pendant la période de perturbation, c’est-à-dire à partir de la survenance du sinistre jusqu'à la reprise des activités à un niveau normal, il est indispensable de financer les actions prévues par le plan de continuité d'activité.

 C'est le rôle du volet "frais supplémentaires d'exploitation" ou "pertes d'exploitation" de votre contrat d'assurance ainsi que, dans une certaine mesure, de son volet "dommages aux biens".

Lorsqu'il est bien conçu, votre contrat d'assurance prévoit en effet la prise en charge 
des frais de première urgence tels que, par exemples :
  • déblai, retirement, nettoyage ;
  • déplacement/relogement, loyer ou indemnité d'occupation exposé pour se réinstaller temporairement dans des conditions identiques ;
  • transports, manutentions, installation, montage, essais, nécessités par le remplacement de biens endommagés ;
  • analyse et programmation nécessaires pour rétablir la compatibilité des logiciels avec un nouveau système d’exploitation ou un nouveau matériel ;
  • clôture & gardiennage rendus nécessaires par le sinistre ;
  • remplacement et/ou de reprogrammation de serrures, clés, télécommandes, badges, codes ;
  • reconstitution des supports d’informations ;

des frais supplémentaires d’exploitation tels, que, par exemples :
  • location temporaire de matériel de remplacement ;
  • frais supplémentaires de personnels ;
  • travaux ou prestation dont l'exécution est, du fait du sinistre, réalisée en dehors de vos locaux ou confiée à des tiers ;
  • actions de communication de crise et de reconquête/réhabilitation d’image ;
  • frais supplémentaires d’exploitation engagés afin de réduire la baisse du chiffre d’affaire ;
  • frais additionnels & frais financiers supplémentaires engagées afin de maintenir sur le marché les produits et/ou prestations ;
  • pertes résultant de contrats d'achats fermes ;
  • dépréciation de stock ;
  • pertes de débits en suspens ;


sans oublier, bien évidemment,

  • frais nécessaires à la mise en œuvre de plan de continuité d'activité et, le cas échéant, de reprise d’activité ;
  • frais nécessaires à la mise en œuvre de plan de continuité de la chaîne d'approvisionnement.

C'est la raison pour laquelle votre Assureur a besoin de connaitre les dispositions que vous avez prises dans votre Système de Management de la Continuité d'Activité… pour ajuster les garanties de votre contrat à vos réalités.

N.B. : le fait que vous ayez pris de temps de formaliser votre démarche permettant de prévenir les risques majeurs auxquels est exposée votre organisation selon les scénarii d'indisponibilité :

  • de site ou de l'outil de travail (incendie, explosion, foudre, évènement naturel, …)
  • des systèmes d'informations (arrêt de système, maliciel, cyberattaque,…)
  • des ressources humaines (mouvement social, pandémie)
  • de fournisseurs stratégiques (énergie, télécom, matière, sous-traitant, …)

permet à votre Assureur de mieux connaître les points cruciaux de votre organisation & d'apprécier les qualités de votre gestion de risques.

De ce fait, non seulement il peut mieux dimensionner les garanties qu'il vous propose, mais en plus il tiendra compte dans la tarification de son contrat de la qualité de votre implication dans la gestion prévisionnelle de vos risques.

Pour ceux de nos Clients qui ne souhaitent pas aller jusqu'à la certification iSO 22301 de leur Système de Management de la Continuité d'Activité, nous avons développé un service d'audit permettant d'attester de la mise en place d'un SMCA ainsi que de son périmètre & de sa portée.

À l'issue de cet audit, nous délivrons une attestation communicable aux Assureurs ou Banquiers, mais aussi aux Donneurs d'Ordres & autres Clients.